Le magazine de l’actualité musicale en Fédération Wallonie - Bruxelles
par le Conseil de la Musique

Maoupa Mazzucchetti

UXY Dosing©

BFDM Records

Si vous trouviez jadis Aphex Twin et sa cohorte de talents mais aussi de suiveurs du mouvement Braindance par moments assez limites, bien gonflés à l’esbroufe et à la musique tellement déconstruite qu’elle tenait surtout de la suite d’impulsions, cet album n’est tout simplement pas pour vous. Du tout. Si ce genre de trip électronique radical est au contraire votre tasse de boisson énergisante, l’Uxy Dosing© de Maoupa Mazzucchetti, “sculpteur sonore” français basé à Bruxelles, est à prescrire impérativement. Passons rapidement sur le concept de l’album, qui voudrait doper la consommation de lait en poudre et de dextrose dans le seul but d’atteindre la création de la Maximal Dance Music (MDM ? Aaaahhhh…) et attardons-nous sur le fond. C’est une expérience sensorielle, physique même, qui alterne trépidations de la machine sous aciiid (Serenade to a Gelatin) et hommage aux bandes originales sixties (Guido Always Win in The End), reggaeton chanté en espagnol (Moon is A Bell for Meteor), bombardements sonores assez survoltés et plages plus contemplatives bien que jamais totalement apaisées. Un easy-listening mais bourré d’humour, à la fois assez personnel et héritier de ses influences les plus évidentes, UXY Dosing© est surtout une preuve de plus, un flag même, que Maoupa Mazzucchetti est vraiment quelqu’un à suivre. Bien plus pour son art des collisions sonores que pour ses idées de mélanges à boire, cela dit.

Serge Coosemans