Le magazine de l’actualité musicale en Fédération Wallonie - Bruxelles
par le Conseil de la Musique

Cindy Castillo

Point d'orgue de la soirée

Nicolas Alsteen

Compo imaginée pour amortir l’after d’une soirée électro, Solarium met un point d’orgue à la débauche. Interprétée par l’organiste Cindy Castillo, cette bande-son planante et extra-sensorielle s’ajuste à merveille aux premières lueurs du jour.

En ce premier jour d’automne sous le signe de la Covid, Schaerbeek prend un bain de soleil. Un an plus tôt, du côté de Toulouse, Cindy Castillo jouait de l’orgue dans une église désacralisée. À l'heure où certains s'apprêtent à aller à la messe, l'organiste bruxelloise aidait les clubbeurs à digérer leur nuit de folie « J’ai été contactée par les organisateurs des festivals Toulouse les Orgues et Électro Alternativ, retrace-t-elle. Ces deux événements souhaitaient s’associer autour d’une programmation commune. L’idée était d’ouvrir un concert d’orgue à d’autres publics… » Avec une oeuvre spécialement composée pour apaiser les effets des excès de la nuit. « Ce projet constitue un coup de pied dans les traditions, affirme la musicienne. Associer l’orgue à des éléments électroniques, c’est la garantie d’un bras de fer avec les gardiens du temple. Dans les faits, pourtant, Solarium est une œuvre contemplative, quasi mystique. Il ne s’agit en aucun cas d’une surboum pour junkies... »

Signée par le Français Maxime Denuc, la composition se veut planante et immersive. Au croisement de l’ambient, de la culture drone et des préludes de choral imaginés par Jean-Sébastien Bach, la musique respecte les neurones des fêtards. Beaume pour l’esprit, réconfort pour le corps, Solarium est désormais une référence du label électronique Vlek. Plus qu’un disque, il s’agit surtout d’une expérience : un élan spontané à écouter tel un rêve éveillé. « Dans ce projet, ma performance tient d’abord à la gestion des mouvements. C’est un enchaînement de micro-gestes. Pour laisser planer les auditeurs, il faut actionner les mécanismes en douceur. Habituellement, le vent s’échappe franchement des tuyaux de l’orgue. Alors qu’ici, il est plutôt question d’étirer le son. » Enregistré pendant le concert, Solarium est sorti en plein confinement. « Le contexte s’y prêtait bien, assure Cindy Castillo. Face à l’anxiété générée par la crise, cette musique intemporelle est venue proposer une alternative, une autre façon de se relaxer. »


Cindy Castillo & Maxime Denuc
Solarium
Vlek