Le magazine de l’actualité musicale en Fédération Wallonie - Bruxelles
par le Conseil de la Musique

Edor

Myself

Autoproduction

Qui se cache donc derrière le nom d’Edor ? C’est un garçon de Waterloo, Maxime Honhon et il ne vous est certainement pas inconnu, vous avez dû le croiser aux détours d’autres projets. Personnalité multi-tasks, il a œuvré comme producteur, compositeur et/ou musicien aux côtés de Konoba, Sonnfjord ou même Black Mirrors, proche aussi d’une nébuleuse BW (Lucy Lucy, Solkins…). Il ne vient pas de nulle part donc et il s’est aussi formé musicalement dans des écoles prestigieuses. Ses titres ont fleuri ça et là sur le réseau depuis quelques mois (Holding me tight déjà en 2019 et Flowers traîne dans nos oreilles depuis quelques temps déjà également) avant que ne paraisse ce bien-nommé Myself, l’artiste (enfin?) seul aux commandes. Les amateurs de pop urbaine mâtinée de soul électro, de Konoba à Alt-J en passant par Lost Frequencies devraient apprécier cet album, sans être largués de l’expérience Solkins. “Moi-même” soit 9 titres, très bien produits, modernes et aux influences bien digérées.

François-Xavier Descamps