Le magazine de l’actualité musicale en Fédération Wallonie - Bruxelles
par le Conseil de la Musique

Phil Abraham Quartet

Beauty First

Autoproduction

Beauty First, voilà le titre sans équivoque du dernier album en quartette du tromboniste Phil Abraham. Grand défenseur des mélodies, du swing et de la beauté en général, il a réuni autour de lui de véritables amis (tant dans la vie qu’à la scène) : Sal La Rocca (cb), Thomas Grimmonprez (dm) et Fabien Degryse (g). Le plaisir de jouer ensemble et de « faire du beau autant que du bien » est évident. « C’est un quartette de leaders, confirme Phil. Chacun sait ce que c’est et la place que l’on prend n’est jamais sujette à se faire-valoir. Je n’ai pas besoin, ni l’envie de me mettre en avant et d’oublier qu’il y a trois lascars avec moi ». Phil Abraham a écrit, ou réadapté, un répertoire solide et varié, ne se refusant aucun plaisir ; ni celui de la tradition (New Orleans Comphilation), ni celui du scat ou du swing (en laissant beaucoup de place au jeu foisonnant de Fabien Degryse sur Charlie et le Pam), ni du blues comme sur la reprise aussi merveilleuse que mystérieuse de Watermelon Man. « J’ai toujours eu le sentiment que Herbie Hancock avait composé ce thème en ternaire. J’ai travaillé dans cet esprit, sur un tempo différent de l’original, pour trouver un autre groove. » Le trombone, véritable prolongement de la voix de Phil, est exploré de mille façons dans le son et l’émotion plutôt que dans un étalage de technicité : « Je ne suis pas un sportif de la musique. Je ne veux plus faire de performances pour la performance. Je suis plus attaché à la virtuosité émotionnelle ». À l’écoute de cet album autoproduit, pour se laisser encore plus de liberté (?), il faut bien avouer que son titre n’est décidément pas usurpé.

Jacques Prouvost