Le magazine de l’actualité musicale en Fédération Wallonie - Bruxelles
par le Conseil de la Musique

Noé Preszow

Portrait d'un chanteur déterminé

Luc Lorfèvre

Avec son single À nous et un premier EP qui vient de paraître sur le label français Tôt ou Tard (Delerm, Tiersen, Vianney), le Bruxellois réinvente la chanson française à texte. 

Chanson #révélation #EP
Noé Preszow

Voici quelques mois encore, Noé Preszow n’hésitait pas à attendre plusieurs heures sous la pluie Dominique A à la sortie d’un concert pour lui glisser un CD avec quelques-unes de ses maquettes. « J’ai même réussi la mission quasi impossible : donner une compilation de mes chansons à Gérard Manset. Pour détendre l’atmosphère, je lui ai dit que ce n’était pas un colis piégé. Il a rigolé. Maintenant, je ne sais toujours pas s’il a écoutée. » La détermination de Noé Preszow a payé. Ses morceaux ont atterri sur le bureau du label parisien Tôt Ou Tard (Yael Naim, Vianney, Delerm) qui a craqué. Sorti en éclaireur début 2020, À nous s’est rapidement imposé en radio. Au cœur d’une époque où le “ je” est roi sur les réseaux sociaux, cet artiste bruxellois, qui n’a pas froid aux yeux, y rappelle sur des sonorités modernes des valeurs nobles comme la solidarité, l’amitié, l’altruisme. « C’est assez intéressant de voir comment les gens interprètent ce titre. Lors de ses premiers passages radio en France, certains ont voulu en faire une hymne pour les Gilets jaunes, puis c’est devenu une chanson Covid prônant l’optimisme, voire même une réflexion sur le narcissisme des réseaux sociaux. La réalité, c’est que j’ai écrit le texte voici quatre ans à un moment de ma vie où j’étais noyé dans une solitude profonde. Je m’inventais des amis fictifs et des histoires où je pouvais dire “nous” ».

Études de solfèges, initiation aux instruments, client assidu des médiathèques et des disquaires de seconde main… Noé est un passionné. « Comme j’ai choisi la langue française, on me catalogue “chanteur à textes”, mais j’attache autant d’importance aux mots qu’ à la composition. Mon champ d’exploration va de Dylan à Thiéfaine, en passant par Marilyn Manson. Ce sont des artistes qui ne considèrent pas la musique comme
un simple divertissement mais aussi comme une manière de questionner leur rapport au monde. » Réalisé avec l’aide de Romain Descampe et d’Egil “Ziggy” Franzen de Puggy, le premier EP 4 titres de Noé est paru fin août. Un album devrait suivre rapidement.