Accéder au contenu principal
Le magazine de l’actualité musicale en Fédération Wallonie - Bruxelles
par le Conseil de la Musique

La Jungle

Nouvel album pour le duo

DIDIER STIERS

Pour Rémy Venant et Mathieu Flasse, la pause pandémique a pris fin en mars dernier. Tandis que leur agenda des concerts s’est déjà enrichi d’une cinquantaine de dates pour un “Tour de Feuw” belgo-franco-luxo-germano-suisso-batave qui emmènera le duo jusqu’en Nouvelle-Calédonie (à l’automne), voilà qu’arrive, ce 10 juin, le nouvel album de La Jungle, plus sombre… et intitulé Ephemeral Feast.

Partagez ! Pop•Rock•Indie idlm #album #tournée•perpétuelle

Ce nouvel album nous arrive “déjà”! Un an à peine après le précédent, Fall Off The Apex…
Mathieu: Tu dis “déjà”, nous on dit “seulement”. On voulait le sortir en octobre, mais c’était compliqué quant aux pressages. On a aussi galéré pour avoir la pochette: avec Gideon Chase, ça a pris cette fois un temps dingue. Si on voulait le sortir l’année passée, c’est parce qu’il s’agit vraiment de notre album composé pendant la pandémie. Sans que ce soit réfléchi, ça aurait été inscrit dans sa logique un peu plus dark.
Rémy: Cet album ne serait pas là s’il n’y avait pas eu le Covid. On aurait fait autre chose. Et surtout, on aurait tourné en 2020/2021, donc on n’aurait pas eu le temps de répéter et du coup, d’enregistrer un album. On s’y serait mis maintenant seulement… Là, oui, pour Ephemeral Feast, on a clairement eu le temps.

Si on se doute que ce titre est votre commentaire sur l’état du monde, c’est pourtant la première fois où vous vous exprimez aussi directement, non?
M.: On n’a pas voulu consciemment être plus directs, ça s’est fait naturellement. Mais c’est peut-être la situation actuelle qui fait qu’on ne va plus tourner autour du pot.
R.: Après quatre, cinq albums, on peut se permettre d’amener un commentaire plus politique. Et en fait, ce n’est même pas politique, c’est juste une vision de…
M.: Ah, c’est pas “donneur de leçons”, hein, disons que c’est un triste constat.
R.: Au début, on s’en foutait un peu de donner forcément du sens. Ensuite c’est venu progressivement, depuis le troisième album. Maintenant, si ça tombe, il n’y aura aucun discours pour le prochain, ce sera juste de la rigolade. Mais je crois que le contexte hyper anxiogène actuel fait que là, on ne se voyait pas faire un disque sans l’accompagner d’un commentaire.

 

La Jungle

On s’est dit “ne pensons pas à ce qu’on jouera en live” puisqu’on ne savait pas quand on allait rejouer.

 

Vous vous demandez parfois comment évoluer, voire vous réinventer, mais sans vous perdre?
M.: Oui! C’est toujours le même genre de musique mais je détesterais qu’on dise «ils font toujours la même chose!» Ça me ferait vraiment chier! Ici non plus, on n’a pas cherché, on ne s’est pas dit qu’on allait faire une chanson plus hip-hop: on compose et c’est ce qui sort. Mais sur cet album, il y a plus de voix, par exemple.

Effectivement! Un morceau comme Hallow Love est même presque une … chanson!
M.: Rivari aussi, Another Look to the Woman in the Gloom, même chose… Ça fait partie d’un petit plus par rapport aux autres albums. Pour le prochain – parce qu’on est déjà sur des trucs –, il est clair qu’on va essayer de faire quelque chose qu’on n’aura pas fait.

Globalement, on entend déjà “d’autres choses” sur ce disque-ci. Le dernier morceau, VVCCLD, est un peu western psyché, si je peux y coller mon étiquette…
R.: Ça nous va, moi j’aime bien! Mais tu vois, ce dernier morceau par exemple est un peu à l’image de l’album. On s’est dit «ne pensons pas à ce qu’on jouera en live» puisqu’on ne savait pas quand on allait rejouer. Ce n’était pas l’état d’esprit: on n’a pas pensé à l’aspect noise direct, rentre-dedans ou dansant comme on l’a toujours fait. On s’est juste écoutés. Mathieu a sorti des trucs parfois assez différents de d’habitude, je mettais une batterie dessus, puis du chant est arrivé plus tard…

Du sens, des clips, des gens

La pochette est une fois encore une illustration puisée dans l’oeuvre de Gideon Chase. Vous le précisez d’ailleurs: ce n’est pas une commande. Mais qu’aimez-vous chez lui?
M.: Il a toujours eu ce décalage qu’on aime bien. Pour Past // Middle Age // Future, c’était vraiment ça, des petites disputes qu’on avait eues Rémy et moi, avec des coussins, complètement con et en même temps c’était l’esprit du disque, avec les Gilets Jaunes… On a toujours trouvé un lien directement. Et en plus, c’est super léché, au pinceau, c’est ça qu’on aime!
R.: Comme dit Mathieu, c’est une touche d’humour sur des trucs parfois un peu dramatiques. Et finalement, Gideon est un gars qui, peut-être, nous aide à trouver du sens à nos disques. À partir d’une illustration, Mathieu a parfois adapté les paroles d’un morceau. Sur Past // Middle Age // Future, il y a un morceau qui parle de Moyen Âge parce que justement, c’était les chevaliers sur la pochette. Et ce qui est bien avec lui aussi, c’est qu’on n’est pas dans un rapport de clients. De toute façon, on n’a pas les moyens de commander des peintures!

Vos clips contribuent aussi au développement de tout un univers visuel: vous y accordez de plus en plus d’importance?
R.: Il y a également des dessins de Mathieu, sur les singles, l’album live et l’album de remixes. Il n’en faisait pas trop au début mais maintenant, c’est devenu assez récurrent et tout le monde aime bien (rires). Ça aussi, ça apporte un gros truc. Pour les clips, ce n’est pas nous qui choisissons, et je crois que les gens se font vite des films là-dessus. Ceux pour Le Jour du Cobra et Du Sang du Singe, qui sont quand même les mieux produits, mais même les précédents, ne sont pas des commandes non plus. Ce sont des gens qu’on connaissait, rencontrés dans les concerts ou des choses comme ça et qui sont venus vers nous avec des envies et des idées. Si ça nous parle, on donne suite.
M.: On aime bien travailler avec les gens, choisir dans nos connaissances. Et les clips restent très importants pour nous malgré la fameuse dose de boulot que c’est. Surtout qu’on n’est pas trop du style à acheter des trucs sur Facebook pour avoir de la visibilité, un nom sponsorisé, ou on ne va pas commencer à demander d’acheter des vues à Madagascar! Donc on essaie avec nos petits réseaux, on suggère des reports… On va bientôt arriver à 100.000 vues pour Technically you are Dead qui est sorti en avril 2016. Il doit y avoir 25.000 vues pour Le Jour du Cobra. Ça prend du temps. Mais c’est chouette d’avoir la bonne idée. Sur le dernier (Du Sang du Singe, – ndlr), la choré a été imaginée par Brandon Lagaert qui joue dans Peeping Tom (le collectif bruxellois de danse-théâtre, pas le groupe de Mike Patton, – ndlr). Voilà, tu rencontres surtout plus de gens, c’est ça qui est chouette!


La Jungle
Ephemeral Feast
Black Basset Records /
À Tant Rêver du Roi Records /
Rockerill Records / Stock Records